LA CAF ATTENDUE A LIMBE POUR LA VERIFICATION DU STADE DE 20.000 PLACES

Il est pratiquement déja prêt ce joyaux architectural construit par les chinois dans la ville de Limbé. Le nouveau stade de 20.000 places est deja prêt pour toute compétition.

Et dans l’optique de la préparation de la CAN féminine 2016 qui aura lieu au Cameroun en Novembre 2016,  les officiels de la CAF sont attendus  du 24 au 26 à Limbé pour reconnaitre et accepter le nouveau stade officiel construit à Limbé , un stade de 20.000 places qui va abriter une partie des matchs de cette compétition. Même s’il est clair que les délais ont été dépassés, certains travaux sont encore en cours notamment au niveau des parkings et voies d’accès au stade qui accusent un grand retard et qui ont mis en colère le ministre des ports en visite récemment dans la ville, mais deja le stade quand à lui est prêt pour toute compétition. voila le programme.

Cameroon-Info.Net :: Cameroun – CAN: Alors que le gouvernement peine à achever les travaux de finition, le Stade de Limbé sera inspecté lundi par la CAF !

Credit photo: Ministere des travaux publiques, Camfoot, CameroonTribune

Publicités

Le RACISME ANTI NOIR bat son plein a Paris

En 2016 c’est le retour en grande pompe du racisme anti-black en France et plus pire dans la ville de Paris. Vous pourrez le constater sur la photo qui accompagne cet article qui   a été retrouvé à l’entrée du salon ‘ColorfulBlack’ mercredi matin placardé sur la porte.  C’est au 7 rue  poissonnière 75002.  C’est une boutique dans laquelle est vendu des mèches de qualités contrairement à ce qui a été écrit sur la lettre d’intimidation. Mais les responsables de la boutique choqués ont toute suite reçu des soutiens et mots d’encouragements qui fusent de partout. D’ailleurs sur le site de BFMTV, Liberation vous pourrez retrouvez le papier à chaud sur cela.

http://www.bfmtv.com/societe/pas-de-boutique-afro-ici-une-affiche-raciste-collee-sur-la-vitrine-d-un-commerce-parisienbr-945289.html

https://www.facebook.com/colorfulblack/?fref=ts

12508943_10153394982300784_8559112637866397999_n

 

: QUAND LES REFUGIES CENTRAFRICAINS ET LEURS FAMILLES CHERCHENT A S’INTEGRER DANS LA SOCIETE CAMEROUNAISE

Lieu Mandjou par Bertoua Cameroun
Ils sont au moins 15000 refugiés qui ont fuis les exactions et sont venus au Cameroun voisin s’installés dans la ville de Mandjou à 8 kilomètres de Bertoua chef lieu de la région de l’Est-Cameroun. Ils sont là depuis un an et sont pris en charge par le HCR et le gouvernement Camerounais.
Parmi eux YAMALE ABDON et ses amis qui ont fuis la guerre d’autres ayant tout perdu se sont installés ici depuis Janvier 2014. Ils s’exercent dans la fabrication des briquettes de terres et dans la construction des habitations. C’est ainsi que ces derniers gagnent leurs vie au quotidien.
S’il st bien vrai qu’au Cameroun depuis qu’ils y sont ils sont bien reçu par les habitants et bien pris en charge par les autorités du pays, cela ne suffit pas afin de pouvoir prendre en charge leurs famille entière. C’est la raison pour laquelle ABDON s’est lancé dans la fabrique aux briquettes.
Scolarisation des enfants de refugiés
Pendant ce temps le gouvernement camerounais a mis sur pied un programme qui facilite l’accès et l’intégration à l’école camerounaise pour les enfants de ces refugiés. Des salles de classe ont été construites, les enfants des refugiés centrafricains et de bien d’autres pays se retrouvent en train de fréquenter ensemble et dans les même conditions comme nous avons pu le constater dans une de ces écoles.

Charcoal making and the impact on forest in Cameroon

Charcoal making and the impact on forest in Cameroon

Cameroon first of all appear to be the second and important forestry zone after Amazonia in south America in the world. And here in Cameroon, deforestation is a reality.
Trees are cut in order to be sell, to be use for consummation by population, it is a goods, it help also to make charbon.
So charbon is a derived product of deforestation in Cameroon. Despite the fact that we distinguish two type of charbon, the strong one make with dry wood and the other which interest ourself made with fresh wood in the forest of Cameroon.
It start with tree cutting in the forest, specially special one because the one making here is doing with a particular kind of tree. After cutting, a foramen is created in with a fireplace is settle. After that the wood is cutting following some form and then throw inside the foramen and close for three or four days.
After four days charbon is ready, it is remove and put inside bags of 70 to 80 kg. And then it is putt inside truck which moves to big town like Douala in other to be sell.
But the activity despite the fact that it is reglemented causes negative impact on environmenet. Because issue from deforestation, consequences according to the Non Governmental Organisation CED (Centre pour le Developpement et l’Environnement) situated in Yaoundé, is important. We can notice goods (plants animals) destructuctions, sea, cost town extention, pollution and so other many things.
According to the NGO, they start to push population especially local to set interest on solar issues. Also they help them to produce an energy through human dejection called biogas which will help them to supply and replace the use of charbon.
Cameroon government according to regional delegate for environmental issues says that to remediate to the problem they launch a campaign called “sahel vert” by which trees must be planted in far north region of Cameroon everywhere, and they set a program involving the protection of our forest and fluvial forest (mangraove in French)
But NGO, government are clair on the question, if nothing is done by ten year our forest, our sea town will extinguish. Even Cameroon citizen recognizes that climate has notably change than before and they are fearing that is why they are begin government to carefully look at the question.